Ry3YCIfy9O3dspN4I24zAl5DW-JZYBeoad6ke96nn-0

Je me nomme Kamel HAMDI. Je suis Algérien. 

Un peu comme Obélix et sa potion magique, je suis tombé très tôt dans le domaine de la gestion, dès la fin de mes études universitaires (Je suis ingénieur de formation), dans un voyage dans les méandres de la gestion, semé d’embuches mais Ô combien exaltant,. Et depuis lors, fidèle comme je suis, je ne l’ai jamais quitté.

Si je devais trouver ce qui a motivé ce site, je pourrais y entrevoir trois passions

D’abord, j’aime écrire. Cela je le dois à Mr BLAREAU, un professeur français qui m’a appris le français (Il n’aurait pas apprécié cette répétition) au Lycée Condorcet de Bab El Oued à Alger et qui m’a fait aimer de façon admirable la langue de Molière. Il y a parfois des enseignants qui traversent votre vie et qui laissent en vous une empreinte indélébile. Je tiens au travers de ces mots à lui témoigner ma gratitude même s’il n’est plus de ce monde.

Ensuite, j’aime enseigner. Après (et même durant) mes responsabilités au niveau d’une grande institution financière ou de celles des entreprises que j’ai eu à gérer ou encore mes fonctions dans des boites de consulting d’experts freelance, j’enseigne depuis 20 ans, le diagnostic d’entreprise, l’analyse des projets et le management/Leadership. 

Par-delà mes références universitaires, j’ai dû « avaler » des dizaines d’ouvrages (quand on aime on ne compte pas) ayant trait à la gestion d’entreprise, au leadership, au développement personnel…etc. Je n’hésitais pas à en faire bénéficier mes étudiants mais aussi à les mettre en application au niveau des organisations que j’ai eu à diriger. Enseigner, plus qu’un métier est ‑ c’est connu – un véritable sacerdoce qui anoblit son homme.

Sur le plan éditorial j’ai publié quelques ouvrages sur la gestion d’entreprise, le management, la stratégie d’entreprise, le financement d’entreprise.

Enfin, j’aime aider. Si vous interrogiez mes étudiants, ils vous citeront ma grande disponibilité et ma propension avérée et un petit chouia maladive à vouloir m’assurer de leur parfaite compréhension des notions dispensées, à chercher à transmettre un niveau d’exigence élevé et à leur insuffler la recherche de l’excellence.

Je pense que tout cela mis bout à bout, laisse peut être entrevoir quelques qualités à même de m’accorder un soupçon de légitimité pour parler de management et de leadership. Alors que Winston Churchill me susurre déjà à l’oreille : « Là où se trouve une volonté, il existe un chemin. »

Bref. Je pense sincèrement avoir juste deux ou trois choses à partager avec vous.

Si cet article vous a plu, veuillez le partager autour de vous.